wide-heart

wide-heart

Don't worry, be happy

10866198_990580594287637_3709277614354591007_o.png

 

Aujourd'hui la règle n°4 : 

  • Personne n'est en charge de ton bonheur excepté toi

 

Nous avons tous la possibilité d'être heureux, il suffit de le vouloir. Le bonheur n'a rien à voir avec les biens matériels ou la situation dans laquelle on vit. C'est vrai qu'il est toujours plus facile d'être heureux quand on n'a pas de soucis de santé, d'argent, de famille ou autres. Mais cela n'empêche que même en n'ayant rien, on peut être heureux. Car le bonheur c'est dans la tête.

On peut choisir de se lever le matin d'humeur maussade et de râler toute la journée en pensant que notre vie est nulle, et s'en persuader encore plus au fil des heures car au cours de la journée rien ne va comme on le voudrait. 

Ou bien on peut choisir de se lever de bonne humeur, d'apprécier les petites choses insignifiantes (un rayon de soleil, une musique que l'on aime, le sourire d'une personne ...), de se dire qu'on est bien parce qu'il y a forcément pire que nous, quelle que soit notre situation. 

A plus grande échelle on peut choisir de rester dans une situation que l'on sait négative pour nous, que ce soit au travail ou en couple, ou avec son voisinage (entre autres) et continuer de s'en plaindre sans pour autant changer quoi que ce soit. 

Ou on peut changer de travail, quitter la personne qui ne nous aime pas comme elle devrait, ou déménager (entre autres). 

Le bonheur ça se construit, et chacun est le seul architecte de son bonheur. Il ne faut rien attendre de personne, et prendre sa vie en main soi-même. Car ainsi on a moins de risque d'être déçu. En effet si on attend quelque chose de quelqu'un et que cela n'arrive pas, on est dans l'attente, et on désespère. Le bonheur ne peut exister dans le désespoir.

Il ne faut pas non plus attendre l'autorisation de quelqu'un pour faire quelque chose, ni attendre que la situation s'arrange d'elle même, si on veut faire quelque chose, on en prend la décision et on le fait. Parce que personne ne vivra notre vie à notre place, et que quels que soient les risques, si on est convaincu que c'est bon pour nous, et qu'on peut y arriver, on doit tenter. Et même si on échoue on aura au moins essayé et on pourra en être fier. Alors que si on n'ose pas, on ne pourra que se demander indéfiniment "et si j'avais osé ... ?"

En résumé, pour être heureux, il suffit de se dire qu'on le mérite, et de voir le bon côté des choses et de prêter attention aux "petits bonheurs", ces petits rien qui peuvent passer inaperçu alors qu'ils nous mettront de bonne humeur si on sait les repérer. 



27/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres