wide-heart

wide-heart

Bonheur

Question : Voulez-vous être heureux ou voulez-vous que votre vie ait un sens ? 

 

Nous avons souvent tendance à vouloir absolument donner un sens à tout ce que nous faisons. Nous refusons de nous contenter de peu et nous visons toujours plus haut, toujours plus loin, pour atteindre un but, totalement subjectif, que nous nous sommes fixé comme étant ce qui va donner un sens à notre vie. Nous nous disons que lorsque nous aurons atteint ce but nous serons enfin heureux, et à trop nous concentrer sur le processus que nous mettons en place pour atteindre ce but, nous en oublions d'être heureux au quotidien. Nous nous privons, nous faisons des sacrifices, en nous disant que quand nous aurons atteint notre but nous serons récompensés pour tout cela. Que finalement ça aura valu le coup. Mais ce que nous ignorons, c'est qu'une fois le but atteint, nous aurons d'autres préoccupations, d'autres projets, d'autres objectifs. Et jamais nous ne profiterons réellement d'aucune récompense pour tous les sacrifices que nous aurons faits pour atteindre nos objectifs.

 

 

Pourquoi ? La réponse est très simple : parce que nous aurons voulu donner un sens à notre vie. 

 

 

En voulant donner un sens à notre vie, nous ne vivons pas dans le présent mais dans l'avenir. Nous ne vivons que sur des rêves et ne profitons pas de la vie qui se déroule devant nous. Nous passons à côté de milliers de petits bonheurs que la vie met sur notre chemin, tant nous sommes aveuglés par toutes nos préoccupations. Nous nous levons le matin en pensant déjà à toutes les tâches que nous allons avoir à effectuer durant la journée, et ne sentons même pas le goût du thé, ou du café que nous sommes en train d'engloutir mécaniquement. Nous conduisons, sourcils froncés, vers notre lieu de travail en râlant sur les autres automobilistes qui comme nous s’agglutinent sur des périphériques bondés, et nous ne remarquons pas les rayons de soleil qui percent les nuages à l'horizon et la multitude de couleurs dont se pare le ciel en cette heure matinale. Nous passons la journée au travail, à faire méthodiquement ce que l'on attend de nous, sans même s'intéresser aux humains qui se cachent derrière les masques froids de nos collègues tous aussi préoccupés que nous par la lourdeur de leur quotidien. Puis quand la fin de la journée arrive nous nous pressons dans les grandes surfaces pour remplir le frigo, nous nous ruons à l'école pour récupérer les enfants, ou nous allons nous dépenser en pratiquant un sport avant de rentrer épuisés, mais prêts à recommencer la même journée le lendemain. Et nous nous consolons en nous disant qu'un jour ça ira mieux. 

 

 

Mais ce n'est pas "un jour" qu'il faut que ça aille mieux. C'est maintenant.

 

 

Si vous voulez vraiment être heureux, cessez de vouloir donner un sens à votre vie. Sachez vous satisfaire de ce que vous avez. Votre vie a déjà un sens aujourd'hui, arrêtez de vouloir lui en donner un autre. Prenez le temps d'observer ce qui vous entoure, de constater toutes les belles choses dont vous bénéficiez. Certes, vous n'êtes pas dirigeant d'entreprise, ni une star internationale, non vous ne faites pas le tour du globe et vous ne possédez pas des voitures de sport. Mais vous avez d'autres choses : peut-être avez-vous de beaux enfants qui font votre fierté, peut-être avez-vous une passion qui vous épanouit, un animal de compagnie qui vous apporte joie et tendresse, un jardin fleuri qui vous met du baume au cœur au printemps, l'odeur d'un gâteau dans le four, une musique que vous aimez qui emplit vos oreilles, le simple fait que vous puissiez voir, entendre, ou sentir ces choses-là, c'est déjà un grand bonheur. Sachez vous délecter de ces petits plaisirs, et soyez reconnaissants de tout ce que vous avez au lieu de chercher à toujours posséder plus. L'important n'est pas ce que l'on a, mais ce que l'on est. 

 

 

Alors choisissez : cherchez à donner un sens à votre vie, ou soyez heureux. Il est impossible de combiner les deux. 

 

Moi ça m'a pris du temps, mais j'ai fini par choisir d'être heureuse au quotidien, et devinez quoi ? C'est tout à fait possible !  

 

le-vrai-bonheur-ne-depend-d-aucun-etre-d-aucun-objet-exterieur-il-ne-depend-que-de-nous.jpg6860599-10486948.jpg



20/01/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres