wide-heart

wide-heart

Bien être et bien vivre

Cela fait maintenant près de trois ans que je ne regarde plus la télévision, lassée que j'étais de constater la bassesse des programmes proposés. Entre les informations qui minent le moral, la publicité qui prend le téléspectateur pour une vache à lait, la télé-réalité qui fait l'apologie de la bêtise, et j'en passe ... il reste peu de place pour les programmes vraiment intéressants. Alors j'ai mis de côté ma télécommande, et ma télé dorénavant éteinte la plupart du temps, est devenu un objet décoratif dont l'esthétisme est discutable. Je n'ai pas pour autant décidé de me couper du monde numérique. Au lieu de regarder n'importe quoi à la télé, je regarde des films et des séries sur mon ordinateur, et pour ce qui est des informations, je privilégie internet, faisant soigneusement le tri entre information et désinformation. 

 

Et avec le temps, Facebook a remplacé ma télé. C'est aujourd'hui sur mon fil d'actualité Facebook que je retrouve la bêtise, la violence, la haine, l'apologie de la stupidité, et les publicités en tous genres. Seulement je ne peux pas simplement délaisser Facebook comme j'ai délaissé ma télé. Car Facebook est également un formidable outil de partage, un lien avec les proches qui vivent au loin, et peut être aussi un outil de travail, selon l'usage que l'on en fait. Bref, ne souhaitant pas quitter Facebook, j'ai tout de même effectué un tri assez conséquent pour éliminer une grosse partie des immondices qui encombraient mon fil d'actualité. Pour ça le réseau social en question est bien construit, car il offre une large palette de paramètres restrictifs, vous permettant de sélectionner ce que vous voulez voir, et limiter ce qui vous importune. Malgré tout, il m'est impossible de me couper de toute la violence, la haine et la bêtise de notre monde, et il m'arrive donc encore régulièrement de me retrouver confrontée à cette sombre facette de l'humanité. Loin de me voiler la face ou de me contenter de m'apitoyer sans rien faire, j'essaie d'aider à faire évoluer les consciences en partageant tout ce qui me semble pertinent : pétitions, initiatives, et espoirs en tous genres. Ce faisant, je m'efforce également de prendre du recul pour mieux observer mes propres comportements, et tendre moi-même vers un idéal de sérénité qui soit plus en accord avec les principes qui se mettent en place au fond de moi (en réaction à tout ce que je vois de bon ou de mauvais en l'humanité). 

relaxation-detente-stress-bien-etre.jpg
Je travaille donc à briser de mauvaises habitudes, et à en prendre de nouvelles, meilleures. Cela peut paraître inutile, fastidieux, difficile, voire impossible... et pourtant ce n'est qu'un petit travail quotidien. En m'efforçant d'avoir un regard bienveillant sur ce qui m'entoure, je suis moins irritable, moins impulsive, ce qui me permet d'une part d'être plus sereine, plus détendue, et d'autre part plus agréable pour mon entourage. Et il est prouvé que l'être humain fonctionne par mimétisme inconscient, par conséquent en me voyant détendue, mes interlocuteurs sont également détendus, ce qui facilite grandement les échanges. 

 

heureux-voltaire.jpg

 

Et je crois qu'il est tout à fait possible de faire évoluer le monde de cette manière. Bien sûr cela ne se fera pas à l'échelle d'une vie, mais si chacun faisait en sorte d'être sage et bienveillant, peut-être que petit à petit la sagesse et la bienveillance deviendraient la norme et bêtise et la méchanceté deviendraient marginales, et non l'inverse. Qualifiez-moi d'utopiste si vous le voulez, vous aurez peut-être raison. Peut-être que mon comportement ne change en rien la face du monde, mais il a au moins le mérite d'améliorer mon quotidien, et c'est déjà beaucoup.
 

 

13232891_1175745125789625_2829293220018391652_n.jpg



20/05/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres